Les violonistes performants utilisent leur self-control

violon-self control-coaching de vieLe  self-control pour les violonistes performants.

 

Self-control ou la capacité à attendre

Emilie joue du violon depuis une dizaine d’année. Quand elle a décidé de faire appel à mes services, c’était pour préparer un examen important.

En se faisant accompagner par un coach de vie violoniste, elle voulait en fait une préparation mentale pour améliorer sa technique.

Bien sûr, le but n’était pas d’avoir un deuxième professeur de violon. En effet, un coach spécialisé pour les musiciens n’est pas là pour se substituer à un professionnel de la musique.

Emilie pensait qu’elle devait développer ses capacités en technique pour éliminer son trac qui la bloquait lors d’un examen.

Après un questionnaire poussé, je lui fis prendre conscience que son problème ne résidait pas du tout dans l’optimisation de sa technique.

Technique ou self-control pour le violon?

En effet, comme beaucoup de musiciens étudiants dans un Conservatoire, Emilie travaille plusieurs heures par jour aussi bien la technique que l’interprétation. Malheureusement, tout ce temps passé à travailler ne la protège pas toujours du fameux trac le jour J. Très souvent, elle va donc approfondir la technique pour pouvoir jouer le mieux possible le jour de l’examen. En d’autres termes, la technique est considérée par certains comme une sorte de garde-fou en cas notamment de trac. Ils pensent que la technique leur permettra de passer le cap en cas de problème.

Il est vrai qu’un violoniste mieux préparé par un long travail régulier aura beaucoup plus de chance de réussir son examen. Cependant, les violonistes des Conservatoires ne seront jamais satisfaits. En effet, ils auront souvent réussi admirablement le passage d’une position à une autre dans l’intimité de leur chambre. Le jour J, ils réussiront aussi le changement de position mais pas forcément aussi bien.

Ainsi une préparation mentale pour gérer au mieux ses émotions, en particulier le trac, est souvent très important et complémentaire. Le lâcher prise joue lui aussi un rôle primordial avant le jour J. Cependant, aller faire un tour à la campagne la veille ne suffira pas toujours.

Emilie partageait donc la même problématique de beaucoup de ses camarades.

Comment faire pour se débarrasser de son trac qui ne manquerait pas de lui jouer un tour au moment de sa prestation ?

Je fis réaliser à Emilie que la technique n’était pas la solution miracle contre le trac. Ensuite, je lui posai d’autres questions sur sa façon de réagir aux impulsions de la vie quotidienne.

 

Améliorer son self-control pour améliorer ses performances au violon

Nos impulsions sont des réactions immédiates à une tentation, un problème rencontré. Dans certains contextes, Emilie réagissait par impulsivité alors que dans d’autres situations elle faisait preuve de patience.

Ainsi, elle ne pouvait pas résister à la gourmandise (réaction impulsive) mais elle était capable de rouler de longues heures à vélo (patience et endurance).

En d’autres termes, Emilie savait se maîtriser après analyse de la situation. Elle était capable de self-control. Cette capacité est une compétence essentielle dans la pratique du violon. En effet, c’est un instrument demandant de la discipline, de la régularité et de l’endurance. L’on retrouve ces mêmes éléments chez tous les grands sportifs de haut niveau. Leur performance devient meilleure quand elle est réfléchie. Les sportifs passent des heures à s’entraîner. Ils mettent aussi en place des stratégies de réaction basées sur l’observation et l’analyse.

Un concours ou un examen de violon est semblable à une compétition sportive. En fait, les deux impliquent un grand self-control. Ainsi lorsque les adversaires essaient de les perturber ou de les distraire, les sportifs vont focaliser leur attention sur un point précis. Le but est alors de ne pas répondre de façon purement impulsive. Ils vont aussi visualiser leur parcours avant le jour de la compétition.

Leur préparation mentale est tout aussi importante que leur préparation physique. J’ai donc aidé Emilie à optimiser son self-control grâce à une série d’exercices de concentration et de visualisation. D’ autres outils ont aussi été indispensables, une fois ses véritables blocages détectés. Ces aides ont de plus contribué à une meilleure estime de soi.

Emilie a réussi avec brio son examen.  Elle utilise maintenant toutes les techniques du self-control dans sa pratique quotidienne du violon.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *