L’impact du violon dans la vie d’Einstein

Le violon d’Einstein

Si Einstein n’a pas eu tout de suite la passion du violon,  le célèbre physicien a pourtant joué de cet instrument toute sa vie avec passion.

Cela me fait dire qu’il faut parfois se méfier de juger trop vite un enfant qui ne semble pas avoir une véritable passion pour le violon. Bien sûr, plus tôt cette passion arrive, mieux c’est.

En mars dernier le violon d’Einstein s’est vendu aux en chères à New York, trois fois plus cher que son estimation, soit 516 500 dollars (418 620 euros).

La renommée d’Einstein comme prix Nobel et célèbre physicien est en partie responsable de la somme récoltée par la vente de son violon.

Cependant, Einstein a développé un véritable amour au violon lorsqu’il a découvert les Sonates de Mozart vers l’âge de 13 ans alors qu’il avait commencé son apprentissage à 6 ans.

Il est tout aussi important d’écouter au maximum des enregistrements et d’aller au concert, que l’on soit débutant ou étudiant aguerri.

Quant à Einstein, il faut savoir que la musique a toujours joué un rôle central dans sa vie. Ainsi il pratiquait son instrument tous les mercredis soirs dans un ensemble de musique de chambre à Princeton. C’est en 1933 qu’ Oscar Steger fabriqua un violon sur mesure pour Einstein. Aujourd’hui, il n’existe pratiquement pas d’enregistrements d’Einstein au violon sauf son interprétation de la Sonate de Mozart en Si b Majeur.

Elsa Einstein, la seconde épouse du physicien, déclara un jour que la musique aidait le physicien lorsqu’il réfléchissait à ses théories.

Einstein avouera aussi qu’il voyait sa vie comme la musique. Cette déclaration est très importante. Einstein a voué une passion pour Mozart et Bach.

Mozart et Bach ont inspiré les grandes théories physiques d’Einstein

En effet, la structure simple et claire de leurs œuvres dont la perfection architecturale donnait toute la structure à leur vision du monde, se retrouve dans les théories physiques d’Einstein.

Même si Einstein a possédé plusieurs violons, il avait pour habitude d’entretenir une relation particulière avec l’instrument. Ainsi, il avait donné le surnom de Lina à son violon qu’il emmenait de partout.

Quand Einstein prenait des leçons de violon, on faisait souvent des éloges sur son interprétation qui se voulait profonde et empreinte de sincérité.

Le physicien jouera du violon toute sa vie jusqu’à ce que sa main gauche ne lui permette plus de pratiquer son instrument favori.

Einstein avait seulement un petit problème avec le rythme qu’il avait tendance à ne pas respecter à la lettre. La légende veut que lors d’un quartet avec le très grand violoniste Fritz Kreisler, lui aurait dit

Quel est le problème, Professeur, vous n’arrivez pas à compter ?

Un comble pour ce grand physicien.

La musique et les mathématiques sont souvent associées. Le violon apporte une vision et une sensibilité du monde sans égal. Einstein, très en avance pour son époque, l’avait bien compris.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *